Cas client
My Pro

My Pro est une agence de communication qui s’adresse aux PME comme aux grandes entreprises situées sur l’arc alpin. Proche de ses clients pour mieux les connaître et les servir, My Pro est en recherche constante de solutions innovantes pour apporter toujours plus de service et de valeur ajoutée à ses clients. Sa Directrice Générale, Leïla Desgeorge, a retenu Comonimage pour réaliser un travail complet sur l’image de marque d’une structure issue du rapprochement de deux entreprises.

Comment l’idée d’utiliser Comonimage vous est-elle venue ?

J’ai connu Comongo à ses tout débuts, et j’ai rapidement perçu un intérêt pour nos clients. C’est en travaillant sur une problématique d’image de marque pour l’un d’entre eux que l’idée de recourir à Comonimage est venue.

Notre client souhaitait un audit sur sa marque, dans le cadre d’un rapprochement avec une autre structure. La prestation devait prévoir une phase d’audit avec des fortes contraintes de temps et de budget : nous n’avions en effet que 6 mois pour réaliser l’audit, les préconisations, l’identité graphique et la plateforme de marque.
Nous devions à la fois respecter ces contraintes, tout en nous démarquant des autres agences candidates, certaines ayant une bien plus grande dimension que la nôtre.
L’originalité de notre solution et le budget ont été des critères parmi ceux qui nous ont permis de remporter cet appel d’offre.

Quels étaient la problématique et les enjeux pour cette mission ?

Il s’agissait d’accompagner la direction communication dans la conception d’une stratégie de marque commune à ces deux entreprises qui venaient de se regrouper au sein d’une même structure.
Il fallait créer une marque globale forte à l’interne comme à l’externe, tout en capitalisant sur les atouts des deux marques préexistantes. L’une des difficultés dans ce processus était qu’il ne s’agissait pas d’une fusion acquisition classique, mais d’un rapprochement de marque, avec un vécu interne complexe, qui demandait de créer rapidement de l’adhésion autour d’un socle commun.

Il n’est pas possible de faire adhérer les collaborateurs sans établir la confiance. Cette confiance, c’est dans le processus d’audit que nous allions la faire exister ou la renforcer. Tels étaient les objectifs que nous avons posés au démarrage avec Comonimage. Nous allions pouvoir capter les ressentis et les attentes des clients et des salariés de chacune des deux entreprises, mais également savoir quels étaient les points de convergences et de divergences entre ces 4 différents groupes.

Quels bénéfices la solution Comonimage vous a-t-elle apporté ?

Par rapport à une méthode d’audit traditionnelle avec entretiens individuels, Comonimage a été un vrai atout de performance sur 4 points :

Nous avons gagné du temps : la solution Comonimage, grâce à sa technologie, nous a fait gagner 6 mois sur l’ensemble de la démarche. Une solution traditionnelle aurait pris à elle seule 10 mois pour son exécution.

Le second gain de performance est d’ordre économique : les coûts sont considérablement réduits, puisque la majeure partie du traitement est effectuée par la machine. Nous avons également réduit les coûts logistiques, qui auraient été importants sachant que nous devions interviewer 40 personnes réparties un peu partout en France. C’est autant de temps facturé économisé pour le client final.

Je pense aussi au niveau de la qualité des retours : le fait que tout soit anonyme, que les réponses soient formulées derrière l’écran libère la parole des audités. La donnée n’étant pas rattachée à la personne, l’interviewé se sent totalement libre de ses réponses, chose que nous ne pouvons pas obtenir en face à face. Avec des méthodes traditionnelles nous n’aurions pas atteint un tel niveau de sincérité.

Enfin, le caractère irréfutable des données obtenues est un atout majeur : l’approche scientifique et la technologie excluent le biais ou l’interprétation : les ressentis apparaissent tels quels. On parle d’une étude qualitative, mais on peut aussi quantifier les éléments restitués : on sait parfaitement combien d’idées sont sorties de l’audit, combien de fois elles ont été exprimées, et sur quels types de cibles. Le niveau de précision rend la donnée indiscutable. Cela a balayé des croyances et des idées reçues au niveau de la direction de l’entreprise, sans aucun point de contestation : la donnée parlait d’elle-même. Cela a grandement facilité la prise de décision de notre client.